Elections communales: Charles Michel ne sera finalement pas candidat à Wavre

Charles Michel compte plutôt se représenter aux élections fédérales.
Charles Michel compte plutôt se représenter aux élections fédérales. - Belga.

Il avait déjà annoncé qu’il laissait la tête de liste à la bourgmestre en fonction, Françoise Pigeolet. Il vient d’annoncer aux militants MR de Wavre qu’il ne sera finalement pas du tout sur la liste. Charles Michel ne sera donc pas candidat à un poste exécutif dans sa ville d’adoption, pour pouvoir se consacrer pleinement à sa fonction de Premier ministre. Il s’agit d’une petite révolution en Brabant wallon, surtout après que son frère, Mathieu, avait annoncé qu’il ne serait pas candidat dans sa commune de Jodoigne, afin de se consacrer à sa liste provinciale.

« Les élections communales approchent à grands pas. Après une mûre réflexion, j’ai décidé de ne pas être candidat. Je tenais à vous en informer personnellement avant une communication publique à cet égard, écrit-il. Il s’agit d’un choix de clarté et de transparence vis-à-vis des citoyens. En effet, dans les circonstances actuelles, ma responsabilité de Premier ministre exige une disponibilité et une mobilisation maximale pour l’ensemble du pays. Cela me semble incompatible avec la participation à une campagne électorale communale. Par ailleurs, je serai candidat en 2019 pour assumer et défendre nos résultats sur le plan économique, social et sécuritaire. Je porterai aussi notre projet pour l’avenir de la Belgique au centre de l’Europe. »

Une ville de cœur

Et d’ajouter : « J’aime Wavre. C’est la ville de mon cœur. J’ai choisi d’y habiter dès la fin de mes études. J’y vis avec ma famille. Mon fils y a été scolarisé et ma fille y sera prochainement. J’aime aussi la chaleur humaine et l’esprit “maca” qui y règnent… Je soutiendrai naturellement tous les candidats de la liste du Bourgmestre, sous la direction de Françoise dont chacun connaît les immenses qualités. Je suis convaincu qu’elle mènera avec brio et en équipe une belle campagne démocratique afin de poursuivre le travail d’embellissement de la ville et de renforcement des services pour la population.  »

Fort de 4.983 voix en 2012, le bourgmestre en titre de la cité du Maca n’était plus vraiment présent dans sa cité, sauf aux moments de rassemblement comme les vœux de l’an neuf ou le carnaval. Un reproche que les électeurs auraient pu lui faire, comme ils l’avaient déjà fait lors des dernières élections communales puisqu’en 2006, Charles Michel avait obtenu 7.172 voix de préférence. C’est donc sans lui que les réformateurs, en majorité absolue, devront se consacrer à la nécessaire revitalisation du centre urbain, selon la vision de Wavre 2030 qu’il avait lancée.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Objectif
: soulager les Bruxellois de la congestion automobile.

    La taxe kilométrique, qui en veut?

  2. «
Die Welt
» a pu rencontrer à Moscou, dans une chambre d’hôtel, Edward Snowden, ancien espion et Américain sans passeport réfugié en Russie. L’homme a rendu publique en 2013 la surveillance de masse et globale des communications mise en place par les agences de renseignement américaines, la CIA et la National Security Agency NSA.

    Edward Snowden: «Je n’aurai plus jamais le contrôle de ce qui m’arrive»

  3. POLITICS ECOLO CHAIRMAN ELECTION

    Ecolo: les leçons du passé, pour éviter le ressac

La chronique