Accueil Culture Cinéma

Claudia Cardinale : « J’ai toujours refusé de me déshabiller. Je n’ai pas vendu mon corps »

L’actrice légendaire du « Guépard » et de « Huit et demi » est l’invitée d’honneur du nouveau festival international du film de Bruxelles. Rencontre avec une sacrée pétroleuse.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 10 min

On accède à son appartement parisien par un escalier couvert d’un tapis bleu. Il y a quelque chose du chic vénitien là-dedans. Nous avons rendez-vous avec une légende. Avec l’Angelica du Guépard, la Vénus de Cartouche, la Marie Sarrazin des Pétroleuses. Sex-symbol des années 60, Claudia Cardinale vit dans le Marais, face à la Seine. A 80 ans, elle n’a consenti aucun lifting, détend ses rides par le rire et est toujours accro au cinéma. Vêtue d’une élégante combinaison pantalon rose pâle vaporeuse, elle a le look de le star d’antan et nous accueille avec sa voix grave et un éclat de rire car on lui rappelle un tournage à Tunis, sa ville natale. Dans son salon, des souvenirs des quatre coins du monde et un meuble couvert des trophées (Golden Globe, Ours d’honneur, David di Donatello….) qui témoignent de l’ampleur de sa carrière, de sa renommée, de son talent.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs