Accueil

La Belgique a reçu une partie des Panama Papers

La justice de différents états a lancé des enquêtes sur certaines sociétés offshore liées à Mossack Fonseca. Idem pour les services fiscaux. Mais côté belge, pas grand-chose à se mettre sous la dent. Un seul document, en fait.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 3 min

En fouinant dans le gros million de documents des Panama Papers 2.0, on constate à plusieurs reprises que la justice de différents états a lancé des enquêtes sur certaines sociétés offshore liées à Mossack Fonseca. Idem pour les services fiscaux. Mais côté belge, pas grand-chose à se mettre sous la dent. Un seul document, en fait.

On peut y lire que le 26 avril 2016, le « parquet belge » a envoyé une demande d’entraide judiciaire au procureur général des îles Vierges britanniques. Dans ce document, on apprend que la Belgique soupçonne deux sociétés offshore locales, du nom d’Elison Management Limited et de Purdue Properties Ltd, de blanchiment d’argent.

Le 23 août 2016, le procureur des îles Vierges accepte la demande belge, et mandate son administration d’aller chercher les informations réclamées par la Belgique chez Mossack Fonseca. « En cassant les portes, si nécessaire. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs