Accueil Économie Finances

UE: Apple reste au top de l’optimisation fiscale

0,7 % d’impôts

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 2 min

Le géant américain Apple pensait s’éviter une mauvaise presse en refusant de venir répondre aux questions des eurodéputés, ce jeudi, sur les Paradise Papers, scandale fiscal dont Le Soir s’est fait écho. Mais c’était sans compter sur le groupe politique de la gauche radicale (GUE/NGL), qui s’est penché sur ses récentes pratiques fiscales, concluant dans un rapport publié ce jeudi que l’enseigne à la pomme a payé entre 0,7 % et 8,8 % d’impôts maximum (selon les scénarios étudiés) sur ses bénéfices en Europe entre 2015 et 2017.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Finances

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs