Accueil Belgique Politique

Communales 2018: les politiques vont être briefés sur les risques d’ingérence russe

Cette mesure a été décidée au sein d’un groupe de coordination dans lequel figure la Sûreté, le Service de renseignement de l’armée (SGRS), le Centre pour la cybersécurité (CCB) et le Centre de crise du ministère de l’Intérieur.

Temps de lecture: 1 min

La Sûreté de l’Etat va briefer les hommes politiques belges, leurs partis et d’autres «  cibles potentielles » sur les risques d’ingérence russe lors des prochaines élections, relève vendredi La Libre Belgique.

Cette mesure a été décidée au sein d’un groupe de coordination dans lequel figure la Sûreté, le Service de renseignement de l’armée (SGRS), le Centre pour la cybersécurité (CCB) et le Centre de crise du ministère de l’Intérieur, qui coordonne les opérations.

«  N ous nous préparons à des campagnes de désinformation possibles durant les prochaines élections, tant pour celles d’octobre 2018 que celles de 2019 qui sont sans doute plus risquées, s’agissant d’élections au niveau national et européen », a indiqué la Sûreté de l’Etat à La Libre.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Bachelart Bernard, vendredi 22 juin 2018, 19:31

    La mise en place de big brother par petits pas ! On dénonce la censure en Chine mais le gouvernement nous prépare un contrôle des opinions dissidentes.

  • Posté par Dopchie Henri, vendredi 22 juin 2018, 17:45

    Ingérence russe dans nos élections d'octobre: concernant quel village?

  • Posté par Tanghe Michel, vendredi 22 juin 2018, 15:40

    Pourquoi doit-on absolument chercher midi à quatorze heures ?... Si les multinationales américaines ont besoin des terres dites "rares" de la grande Russie, Qu'elles aillent les chercher sans devoir se sentir obligées de nous casser les c.. pieds avec leur propagande à deux balles. On commence à saturer de leurs idioties…

  • Posté par Rasir Yves, vendredi 22 juin 2018, 12:49

    Z'ont rien autre à faire, les agents de la sûreté ? Penser que le Kremlin s'intéresse à la liste du bourgmestre de Steenokerzeel ou l'alliance intérêts communaux de Bavaux-sur-Ourthe, c'est du plus haut ridicule. La russophobie atlantiste complaisamment relayée par Le Soir prend des proportions vraiment étonnantes.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une