Accueil Monde Union européenne

Défense: comment l’Europe tente de répondre aux besoins de l’Otan

L’Europe poursuit sa musculation sur le front de la sécurité et de la défense. Nos infrastructures et réglementations devraient être mises à niveau pour assurer la libre-circulation des moyens de l’Otan sur le Vieux continent. La Commission propose d’y affecter 6,5 milliards entre 2021 et 2027.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 6 min

Les routes et les ponts européens sont-ils adaptés au passage de chars américains pesant de 40 à 50 tonnes ? Nos ports maritimes ont-ils une profondeur de 12 mètres minimum ? Peut-on assurer le transbordement de 150 conteneurs par jour aux points de jonction rail-route ? Nos tunnels peuvent-ils laisser passer des transports de 4,5 mètres de haut ?

Le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg a adressé, fin avril, un courrier aux leaders des institutions européennes : le président de la Commission Juncker, le président du Conseil européen Tusk et la Haute représentante pour les Affaires étrangères Mogherini. Il s’agissait de signifier à l’UE les « besoins militaires » en terme d’infrastructures, tels que définis par le Shape, le QG des forces alliées en Europe basé à Mons.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs