Coupe du monde: la Belgique s'impose contre la Tunisie (5-2) et se rapproche des huitièmes de finale (vidéo)

La Belgique s’est imposée face à la Tunisie (5-2) et fait un grand pas vers la qualification pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde. Lukaku et Hazard ont inscrit un doublé, Batshuayi a trouvé la faille dans les derniers instants du match.

Les moments forts

6’ Syam Ben Youssef bouscule Eden Hazard à la limite de la surface, l’arbitre désigne le point de penalty malgré les protestations des Tunisiens. Il confirme sa décision après avoir eu recours au VAR. Le capitaine des Diables ouvre le score en prenant à contre-pied Farouk Ben Mustapha (1-0).

16’ Romelu Lukaku double la mise sur un beau service de Dries Mertens en frappant du gauche, à l’entrée de la surface, à droite du portier tunisien qui ne peut rien faire (2-0).

18’ A la réception d’un coup franc botté par Wahbi Khazri, Dylan Bronn réduit la marque de la tête pour la Tunisie (2-1).

44’ Après un joli travail de Thomas Meunier à l’entrée de la surface, Romelu Lukaku inscrit le troisième but des Belges d’un subtil ballon piqué (3-1). C’est déjà son quatrième but dans la compétition.

51’ Les Diables rouges prennent le large ! À la réception d’une longue transversale millimétrée de Toby Alderweireld, Eden Hazard contrôle de la poitrine, élimine Farouk Ben Mustapha et pousse le ballon au fond des filets (4-1).

90’ Michy Batshuayi parachève la belle prestation des Diables rouges en plantant un cinquième but en fin de match (5-1).

92’ Wahbi Khazri réduit l’écart dans les dernières secondes (5-2).

L’homme du match : Eden Hazard

Auteur d’un doublé et d’une nouvelle prestation cinq étoiles, Eden Hazard a été, avec Romelu Lukaku, le grand artisan du large succès des Diables rouges face à la Tunisie.

La stat à retenir : 5

En marquant le but du 3-1, Romelu Lukaku a égalé le record de buts marqués par un joueur belge en Coupe du monde. Avec 5 réalisations en deux Mondiaux, il égale le score de Marc Wilmots. L’ancien sélectionneur avait fait trembler les filets deux fois en 1998 et trois fois en 2002.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • @Reuters

    Par François Laurent

    Angleterre

    Premier League: les Belges n’ont jamais si peu marqué depuis 2011

  • @Reporters

    Par Joël Matriche, Nikolas Vanhecke (De Standaard)

    Football international

    Football Leaks: Yannick Carrasco, un fructueux placement

  • @News

    Par De notre envoyé spécial, Young Kruyts

    Diables rouges

    Diables rouges: pour vibrer, il faudra attendre l’été 2020

 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
C’est un mépris inacceptable à l’égard du Palais
!
», tonne le constitutionnaliste Marc Verdussen (UCL).

    Crise politique: le Roi tenu à l’écart, quelles conséquences?

  2. Le vice-Premier MR regrette que la N-VA ait changé d’avis sur le pacte migratoire.  Pas de s’être allié avec elle.

    Didier Reynders au «Soir»: «Pas de regret de s’être allié à la N-VA»

  3. 136.000 gilets jaunes ont manifesté ce samedi. Les forces de l’ordre ayant mobilisé un maximum de moyens ont procédé à 1.700 interpellations, dont 1.100 à Paris.

    Macron prépare sa réponse aux gilets jaunes

Chroniques
  • Mémoire aux poubelles, mémoire des poubelles

    Dans son documentaire Un héritage empoisonné, (voir aussi) Isabelle Masson-Loodts (entre autres membre du collectif Huma) établit un parallèle effrayant entre, d’une part, la « gestion » des obus et autres vestiges de la Première Guerre et, d’autre part, la gestion des déchets nucléaires menée par l’ANDRA (l’Agence nationale française des déchets radioactifs, NDLR). En cent ans, le constat n’est pas tant que l’on n’a rien appris ; c’est surtout que les mêmes erreurs sont commises, au nom de la même ignorance, du même cynisme et du même mépris des populations locales.

    La région de la Meuse, dans le nord de la France, permet à la réalisatrice de conforter ce parallèle ; elle a connu les dévastations de la Grande Guerre, les affres du nettoyage des déchets toxiques de cette guerre (obus souvent chargés de produits chimiques, cadavres…), et aujourd’hui, les projets d’enfouissement à plus de 500 mètres sous terre des déchets...

    Lire la suite

  • La souveraineté, cette dangereuse obsession

    S i la question se posait aujourd’hui, la Belgique ne signerait pas la Déclaration universelle des droits de l’homme. » Françoise Tulkens, ex-juge à la Cour européenne des droits de l’homme, est catégorique et en veut pour preuve les dissensions gigantesques qui entourent la signature du pacte migratoire. L’ex-juge souligne l’hostilité actuelle aux textes supranationaux, bien éloignée de l’enthousiasme d’il y a vingt ans.

    ...

    Lire la suite