Accueil Société

Comment la Belgique se prépare à d’éventuelles attaques toxiques

La menace d’attentats à l’arme chimique ou biologique se précise. Exercices, coordinations, expertise : la Belgique ne veut plus se laisser surprendre.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Des milliers de graines de ricin et divers éléments entrant dans la composition d’explosifs : c’est un projet d’attentat «  sans précédent  », selon les termes employés par le chef de la brigade criminelle, que la police allemande est parvenue à déjouer il y a quelques jours.

Un cas inédit en Allemagne mais pas à l’échelon européen. En mai, les autorités françaises ont annoncé avoir déjoué un attentat à l’explosif ou à la ricine prévu à Paris. Faut-il voir dans ces deux affaires les prémices d’une nouvelle forme de terrorisme qui délaisserait lames et douilles au profit de substances hautement toxiques ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Eric Lavenne, dimanche 24 juin 2018, 11:00

    "Message" bien reçu !

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs