Bart De Wever: «En ce qui me concerne, il est exclu de remplacer les F-16 par les Rafale»

© Belga
© Belga

Invité de l’émission De Zevende Dag sur la Eén, le président de la N-VA a exclu que le gouvernement fédéral décide de remplacer les F-16 par les Rafale. « Alors, nous ferions mieux de ne rien faire », a déclaré Bart De Wever. « 3,4 milliards pour un appareil qui ne peut rien faire, cela n’a aucun sens », a-t-il ajouté.

La semaine dernière, le ministre de la Défense, Steven Vandeput, avait déjà déclaré que le Rafale n’était pas vraiment une option. Le Premier ministre Charles Michel n’avait pas tardé à réagir, indiquant que « toutes les options sont encore ouvertes, y compris celles du Rafale ».

Mais ce n’est pas de l’avis de De Wever : « La France est un pays voisin, un partenaire économique important que nous devons traiter avec respect, et nous lirons bien sûr le dossier lorsqu’il nous sera donné. Je ne l’ai pas encore lu mais en ce qui me concerne, l’option du Rafale est exclue. Si on en vient à cela, alors je pense que nous ferions mieux de ne rien faire, mais c’est à la Défense de juger ».

John Crombez, le président du SP.A, également invité de l’émission, a conclu : « Quand Bart De Wever dit cela sur les avions Rafale, il dit en fait : le Premier ministre n’est pas le patron, il l’écarte ».

Sur le même sujet
F-16
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous