Accueil Belgique Politique

De Wever en remet un(e) Rafale

Après Steven Vandeput (N-VA), ministre de la Défense, vendredi, le leader de la N-VA, Bart De Wever, en rajoute dimanche : l’avion français est hors course pour le renouvellement de nos F16. Ce sera le F35 américain. Re-démenti au « Seize »…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Un francophone suédois commente pour nous : « Il n’y a rien de neuf »… Le même prolonge : « En fait, la N-VA est lancée dans la course aux élections communales, c’est l’explication. En tout cas, le Premier ministre, lui, a indiqué qu’il ne serait pas sur la liste à Wavre ; Charles Michel a montré par là qu’il était au-dessus de la mêlée, et que lui ne se laisserait pas entraîner dans la campagne comme certains… ». Lisez : comme certains à Anvers. Voilà donc pour la toile de fond : la campagne des communales du 14 octobre prochain, répétition générale avant les législatives fédérales, régionales et européennes du 26 mai 2019.

Ceci explique cela, sans doute. Mais n’enlève rien à l’escalade dans la tension au sein de la majorité fédérale.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Claeys Alain, lundi 25 juin 2018, 14:44

    Nouvelle gifle de la NVA au premier ministre, qui reste une fois de plus sans réaction ! On pourrait aisément adapter une partie de l'article de Jurek Kuczkiewicz dans " Le Soir " du 22 juin:"...Le discours de Charles Michel a toujours consisté à dire qu'il vaut mieux conserver la NVA au sein du gouvernement afin de le "contrôler" et d'éviter que tous les ponts ne soient coupés avec une Flandre où la NVA règne sans partage. Mais on peut légitimement se poser la question à l'envers: à force de ne pas vouloir éjecter, sanctionner ni même critiquer publiquement la NVA, ce n'est pas le premier ministre qui contrôle la NVA, mais la NVA qui lui impose son discours...?" Pour moi, poser la question, c'est y répondre !

  • Posté par Björn Deckers, lundi 25 juin 2018, 13:20

    Serge Vandeput et Remi Bayens, l'offre faites par la France pour le Rafale ne répond pas exactement aux même critères que les offres de l'eurofighter et du F-35. Dans le premier cas, il s'agit d'un partenariat stratégique industriel coordonnés avec la France et l'Allemagne (est-il possible de mettre de côté votre complexe d'infériorité absurde et pathétique vis-à-vis de Paris svp?). Dans les deux autres d'une offre de vente. Cela dit, comme je l'ai dit précédemment, si c'est le seul point qui empêche qu'on étudie tout aussi sérieusement les offres eurofighter et Dassaut et qu'on sorte d'un parti pris inacceptable pour le F-35, je suis pour la réouverture d'une nouvel appel en octobre qu'on pourra conclure sans la NVA. Le parti pris des pontes de l'armée et de la NVA dans cet affaire est plus que suspect. De tous les articles que j'ai pu lire sur ce marché, il appert qu'on distingue chaque fois le F-35 comme "archi-favori" sans pouvoir en rien aligner en quoi ce choix est meilleur que les autres. Sur trois points au moins, il apparaît même moins indiqué. La fiabilité, le prix et les retombées économiques intérieures. J'exige une VRAI enquête sur un marché de plus de 15 milliards et si le MR court la queue entre les jambes derrière la NVA, je n'hésiterais pas à le rappeler lors des campagnes qui viennent! C'est avec NOTRE pognon que le NVA joue un jeu de salopes (quid des pots de vins!!!), et je ne suis pas près à lâcher l'os!

  • Posté par christian Leroy, lundi 25 juin 2018, 11:39

    Heureusement que Barteke tire à blanc ...

  • Posté par Remi Baeyens, lundi 25 juin 2018, 11:35

    Il y a eu appel d'offre. La France a estimé, dans son arrogance insupportable, qu'il ne devait pas introduire une offre. En effet, le Rafale français est tout à fait obsolète et ne répond pas au cahier des charges. Je ne vois pas où est le problème. Est ce une caractéristique des politiciens de créer des problèmes, là où il n'y en a pas ?

  • Posté par Van Steen Willy, lundi 25 juin 2018, 10:38

    De Wever fait le choix de Donald Trump! C'est indigne et ça ne représente pas notre pays même au niveau flamand! Ce type est tellement anti-belge, que tout ce qui a rapport avec le mot commençant par "fran..." lui donne de l'urticaire et lui fait vomir l'absurdité!

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Coronavirus: mini-guerre scolaire en vue sur les mesures

Comme attendu, l’école est fortement perturbée par le variant omicron. Entre ceux qui veulent encore assouplir et ceux qui jugent que cela serait irresponsable, la tension est palpable. Une réunion conjointe des ministres de la Santé et de l’Enseignement est annoncée pour mercredi.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs