Accueil Sports Tennis

Mauresmo, le talent comme réponse au sexisme

A bientôt 39 ans, Amélie Mauresmo sera la première femme à la tête de l’équipe de France de Coupe Davis. Aux doutes, elle répond par son impressionnant palmarès.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Web Temps de lecture: 3 min

Quelle ironie pour l’ancien tennisman Michaël Llodra. Lui qui, en 2014, déclarait que la gestion de l’équipe de France de Coupe Davis devait être l’apanage des hommes. Lui qui, à la même époque, sous-entendait avec insistance qu’Amélie Mauresmo était incapable de «  gérer une équipe masculine, avec tous ces ego, tous ces caractères  ». Lui qui s’était porté candidat à la succession de Yannick Noah, l’actuel capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis, a vu le poste lui échapper. Au profit d’Amélie Mauresmo.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Tennis

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs