Accueil Monde Proche-Orient

Erdogan réélu pour un mandat aux pouvoirs renforcés: «La Turquie a réussi un nouveau test démocratique»

Le président turc a été réélu au premier tour en obtenant plus de 50 % des voix.

Temps de lecture: 1 min

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a obtenu plus des 50 % des voix nécessaires lors des élections de dimanche qui lui permettent de remporter un nouveau mandat présidentiel aux pouvoirs renforcés, ont indiqué lundi les autorités électorales.

«  D’après les résultats, il apparaît que Recep Tayyip Erdogan a remporté la majorité absolue des voix valides », ce qui lui permet d’être réélu au premier tour, a indiqué le chef du Haut comité électoral Sadi Güven lors d’un point presse à Ankara.

Monopole du pouvoir

La Turquie a « réussi un nouveau test démocratique, montrant l’exemple au monde entier », a déclaré le président turc Recey Tayyip Erdogan à Ankara, après sa victoire. « Notre démocratie a gagné, la volonté du peuple a gagné, la Turquie a gagné » a-t-il poursuivi.

M. Erdogan présente le nouveau système présidentiel auquel il va accéder comme nécessaire pour doter la Turquie d’un exécutif stable, mais ses détracteurs l’accusent de vouloir monopoliser le pouvoir avec cette réforme qui supprime notamment la fonction de Premier ministre et permet au président de gouverner par décrets.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

35 Commentaires

  • Posté par Pirlot Mia, lundi 25 juin 2018, 9:39

    Kemal Ataturk doit se retourner dans sa tombe...

  • Posté par José Remacle, lundi 25 juin 2018, 9:04

    Démocratie! Que de crimes n'a-t-on pas commis en ton nom! Combien de nations totalitaires s'appellent-elles "république démocratique du..." Les Européens devraient boycotter tout ce qui vient de Turquie.

  • Posté par Van Obberghen Paul, lundi 25 juin 2018, 9:02

    "La Turquie a réussi un nouveau test démocratique" Quel cruel cynisme! Ça n'est pas parce que les gens votent qu'un pays est démocratique. Il en faut bien plus que cela. La séparation des pouvoirs doit être réelle, la liberté de la presse doit être garantie, les opposants ne doivent pas être enfermer de manière arbitraire, les minorités traîtées avec respects, le pouvoir être indépendant d'une religion. Rien de cela n'existe véritablement en Turquie sous Erdogan et cela ira de mal en pis.

  • Posté par LIENARD NORBERT, lundi 25 juin 2018, 7:47

    Démocratique ?On ne doit pas avoir la même définition de ce mot

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une