Bruxelles: des militants occupent l’entreprise Thales pour dénoncer les violences perpétrées par l’Etat d’Israël

L’émission pouvait être écoutée sur le 105.4 ©D.R
L’émission pouvait être écoutée sur le 105.4 ©D.R

Ce lundi matin, une trentaine de militants pour les droits des Palestiniens se sont introduites dans le siège de l’entreprise Thales à Bruxelles. L’entreprise française, spécialisée dans la défense, est selon eux en « relation étroite avec le complexe militaro-industriel israélien ».

Durant une heure, les militants ont tenu une émission de radio dans les locaux de Thales afin de dénoncer ces liens commerciaux. « Les armes mises au point sont testées et approuvées dans le cadre de crimes de guerre commis par l’armée israélienne à l’égard des Palestiniens de Gaza », rapporte le communiqué des militants, attachés à la campagne pacifique BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Patrick Dewael (Open-VLD), président de la Chambre, est l’un des noms qui circulent pour monter en première ligne.

    Négociations fédérales: qui va monter? Plusieurs noms circulent

  2. d-20191208-3XNE16 2019-12-08 09:11:53

    Le bulletin climatique de la Belgique continue à se dégrader

  3. Le succès des universités francophones est incontestable et la tendance s’inscrit dans le long terme.

    Enseignement supérieur: toujours plus d’étudiants dans les universités francophones

La chronique
  • La grande misère du choix électoral

    Le point qui a le plus surpris dans l’interview que Marc Uyttendaele et moi-même avons donnée au Soir le 23 novembre est apparemment la perspective d’organiser un référendum sur le cadre institutionnel de la Belgique.

    De fait, il y avait de quoi être surpris. Je ne suis pas un partisan déclaré du référendum, et je me rappelle fort bien Marc Uyttendaele, en 1993, s’opposant farouchement, comme Xavier Mabille, à l’idée de demander au peuple de se prononcer sur le cadre fédéral dans lequel basculait officiellement la Belgique à l’époque.

    Je ne veux pas revenir, ici, sur le référendum en tant que tel, qui est à mes yeux un procédé de la dernière chance en...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: l’insulte! Bon sang, mais c’est bien sûr!

    Mais comment n’y ont-ils pas pensé plus tôt ? Les conseillers du Roi avec leurs « Et que je vous sers le café. Et que je vous écoute patiemment »… et Paul Magnette qui fait des vidéos expliquant qu’il recherche « des solutions constructives pour tous, de Zeebruges à Arlon et d’Eupen à Mouscron », en français et en néerlandais ? Que dire des Vande Lanotte, Reynders, Bourgeois et Demotte engoncés dans de chics costumes pour faire honneur à la fonction ?

    ...

    Lire la suite