Accueil Opinions Chroniques

Lettre du Brexit: apporter la bouilloire à la théière et non pas l’inverse

Devenir sujet de sa Majesté la Reine d’Angleterre ? Un rêve ! Un honneur ! Oui mais aussi un peu une nécessité... Brexit oblige.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

C’est bien connu, le vrai supporter de football est un pur qui défend une grande cause.

C’est pourquoi le match du 28 juin entre la Belgique et l’Angleterre pose un cruel dilemme à l’auteur de ces lignes. Doit-il continuer à soutenir les Diables rouges comme il l’a fait toute sa vie ou doit-il faire allégeance, pour la première fois, à l’équipe aux Trois lions ? Le choix est ardu. En effet, votre serviteur va devenir prochainement sujet de Sa Majesté tout en conservant la nationalité belge.

Clameurs ferventes et couleurs des oriflammes. Fini le suspense, chers lecteurs ! Je soutiendrai les Diables une nouvelle fois. Pour votre compréhension, je n’ai toujours pas pardonné à l’Angleterre d’avoir voté en faveur du départ de l’Union européenne lors du fatidique référendum qui s’est déroulé le 23 juin 2016.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs