Accueil

Nasser Zefzafi, meneur charismatique

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Nasser Zefzafi, condamné mardi soir à Casablanca à 20 ans de prison à l’issue du procès fleuve, s’est imposé comme le visage de la contestation dans le nord du Maroc, avec ses discours virulents contre l’Etat « corrompu » ou « l’arbitraire » du pouvoir. Il risquait la peine de mort pour « complot visant à porter atteinte à la sécurité intérieure ». Il avait été arrêté l’an dernier pour avoir interrompu le prêche d’un imam hostile au mouvement dans une mosquée d’Al-Hoceïma, l’épicentre de la protestation qui a secoué la région frondeuse et marginalisée du Rif. Devant le tribunal, cet ancien chômeur, a fustigé un « procès politique » et des « accusations vides ». (afp)

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs