Accueil Belgique

Service minimum: la SNCB ne garantit qu’un train sur trois durant la grève

Première application du service minimum : le plan de transport alternatif reste assez vague. Chacun va devoir aller vérifier son propre trajet.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Service minimum, service garanti, plan alternatif… la rhétorique peut changer. Vendredi matin, les navetteurs découvriront la réalité du concept mis en place par le gouvernement fédéral. La CGSP va en effet mener une action de grève de 48h, entre ce jeudi 22h et samedi 22h, qui sera l’occasion de la première application de ce service minium/garanti/de continuité en vigueur depuis le mois de mars de cette année. Un système qui doit permettre à la SNCB d’élaborer un plan de transport alternatif avec les personnes qui ne se seront pas déclarées en grève.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lucien Gillet-bernier, jeudi 28 juin 2018, 8:00

    Très bien, et quid en cas de "piquet de grève" ?

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs