Accueil

«Pas si simple à contrer»

Le porte-parole du ministre fédéral de l’Economie et des Consommateurs Kris Peeters, rappelle les possibilités qui existent en cas d’arnaque constatée

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 1 min

Multiplicité des acteurs, localisation de ceux-ci partout dans le monde, facilité pour eux de racheter un nouveau nom de domaine dès qu’ils ont été repérés par les autorités judiciaires et policières : le phénomène des fausses boutiques en ligne n’est pas si simple à contrer d’un point de vue législatif, selon le porte-parole du ministre fédéral de l’Economie et des Consommateurs Kris Peeters. Celui-ci rappelle par ailleurs qu’il existe trois voies aujourd’hui pour signaler une fausse boutique. En déposant plainte auprès du parquet. En s’adressant à DNS Belgium, le gestionnaire des noms de domaine.be. Ou encore en signalant l’arnaque auprès du Point Contact du SPF Belgium.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs