Accueil Sports Football Diables rouges

Batshuayi: Batsman et joker en même temps

Michy Batshuayi peut voir sa carrière décoller lors de cette Coupe du monde. Lui qui a laissé son étiquette de bad boy au vestiaire et a su créer un personnage à la fois attachant et marrant, passe son examen d’entrée. Une seule façon de le réussir : marquer des buts. Ça tombe bien, c’est ce qu’il fait de mieux.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Si Roberto Martinez décide de ne prendre aucun risque avec la blessure de Romelu Lukaku, Michy Batshuayi connaîtra son baptême du feu de titulaire dans un grand tournoi. Lui qui piaffe d’impatience – il n’avait déjà pas trop compris pourquoi Marc Wilmots ne l’avait pas repris au Brésil – et n’a connu que quatre titularisations avec les Diables rouges (dont seulement deux dans un match à enjeu) aura donc l’occasion de montrer qu’il est davantage qu’un joker. Et ce, alors qu’il y a encore quelques mois, lorsqu’il fut blessé à cheville lors du derby de la Rühr, personne n’aurait misé sur une présence en Coupe du monde !

Le football est un éternel recommencement. Un calendrier saisonnier avec des compteurs remis à zéro, des finales, des titres. Ou des joueurs que l’on ne cesse de comparer à leurs prédécesseurs. C’est vrai aussi avec Michy Batshuayi. Quand on le regarde, on a l’impression d’être projeté quatre ans en arrière et de revivre la situation vécue par Romelu Lukaku.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs