Accueil Sports Coupe du monde

Coupe du monde: le Brésil monte en puissance

Plus efficace que génial, plus en maîtrise qu’en spectacle, le Brésil s’est imposé 2-0 contre la Serbie grâce à des buts de Paulinho et Thiago Silva. Vainqueur du groupe E, devant la Suisse, la sélection sud-américaine, qui a peut-être perdu Marcelo, semble bien plus solide qu’il y quatre ans.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Deux petites heures après l’onde de choc créée par l’élimination de l’Allemagne, tenante du titre, le Brésil n’avait aucune envie d’imiter la sélection à l’origine de son pire cauchemar footballistique un soir de juillet 2014 à Belo Horizonte (1-7). Le quintuple vainqueur de la Coupe du monde était dans de bien meilleurs draps que la Mannschaft puisqu’il pouvait se contenter d’un partage contre la Serbie d’Aleksandar Mitrovic pour composter son billet pour les huitièmes de finale.

Il fut un temps, de plus en plus lointain, où ces considérations mathématiques n’auraient pas eu le moindre écho dans le vestiaire auriverde. Le message aurait été le même avant le coup d’envoi de n’importe quelle joute : développer un football chatoyant, marquer des buts et amuser le public présent. Le Brésil de ce temps-là, du fameux « Joga bonito », n’est plus qu’une illusion lointaine, un souvenir raconté par nos parents ou nos grands-parents.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Coupe du monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs