Accueil Monde Union européenne

Migration: un accord européen aussi beau que virtuel

À peine conclu, l’accord des 28 sur la politique migratoire semblait détricoté à chaque déclaration d’un des dirigeants qui l’avaient négocié.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 8 min

Que s’est-il passé dans la nuit de jeudi à vendredi, lorsque les 28 chefs d’État ou de gouvernement de l’UE ont négocié puis conclu vers 4h30 du matin un accord global sur leur politique migratoire commune ? Ou plutôt, s’est-il passé quelque chose entre 4h30 et la fin de la matinée de vendredi, c’est-à-dire entre les premières explications de texte et les commentaires à tête (à peine) reposée des dirigeants européens, après quelques trop brèves heures de sommeil ? Toujours est-il que, de l’accord atteint dans un consensus inespéré après huit heures de négociations, il semblait ne rester qu’une coquille vide vendredi. Du moins, pour la partie qui porte sur les questions qui ont généré les plus grandes divisions entre États membres depuis la crise des réfugiés de 2015. En tous les cas, vendredi lors des conférences de presse clôturant le sommet des 28, l’optimisme était mesuré : « Il est prématuré de parler de succès, avertissait le président du Conseil européen Donald Tusk.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Tanghe Michel, lundi 2 juillet 2018, 15:52

    Désolant de voir des hommes politiques se réjouir d'un non-événement.

  • Posté par LIENARD NORBERT, samedi 30 juin 2018, 14:57

    Pour le peuple les problèmes et les coûts ne sont pas virtuels

  • Posté par Serge Vandeput, dimanche 1 juillet 2018, 11:12

    Faisons confiance à Francken.

  • Posté par Lambinet Guy, samedi 30 juin 2018, 12:31

    le premier pas qui est primordial : 28 Etats ont signé collectivement un document. La mise en application n'est pas une sinécure bien sur, il doit y avoir maintenant des actions. Il ne faut pas oublier les divergences importantes de plusieurs Etats, voyons le positif de cet accord de principe et croisons les doigts pour que les décisions suivantes ne soient pas prises dans des années.

  • Posté par Eric Lavenne, samedi 30 juin 2018, 2:52

    Ici ,tout est complexe ; peu sujet à compréhension élémentaire, les mésententes sont patentes ,les divergences et antagonismes tout autant,et maints détails demeurent irrésolus.. .Bref, il faut attendre ; mais quoi ? ou qui ? Néanmoins les flux annuels de migrants paraissent en Europe , se réduire ou se stabiliser ; mais sera-ce "durable" ?

Plus de commentaires

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs