Accueil Sports Athlétisme

Meeting de Paris: seule Maria Lasitskene a eu raison de Nafissatou Thiam

Au meeting de Paris, Nafissatou Thiam a réussi un bon concours de hauteur où elle a terminé 2e avec 1,97 m. Seule l’inabordable Russe Maria Lasitskene, qui a remporté son 45e concours consécutif, a eu raison d’elle.

Temps de lecture: 3 min

Nafissatou Thiam n’a pas perdu son temps, ce samedi à Paris. La championne olympique et du monde de l’heptathlon, venue faire un saut à Paris dans un prestigieux concours de hauteur, en est repartie avec une belle deuxième place et un bond à 1,97 m. Seule la Russe Maria Lasitskene, la championne du monde en titre et incontestable n° 1 mondiale de la discipline, l’a devancée. Inabordable depuis près de deux ans, elle s’est imposée avec 2,04 m, la meilleure performance de l’année, et a ainsi remporté une 45e victoire consécutive. L’Ukrainienne Yuliya Levchenko, vice-championne du monde en titre, a complété le podium, elle-aussi avec 1,97 m.

« La première place était évidemment impossible à aller chercher, a reconnu la Belge. Lasitskene est clairement dans une autre catégorie. Elle a déjà réussi 2,06 m. C’est un plaisir de la regarder tellement c’est beau ! »

Accueillie avec les honneurs dus à son rang par un public visiblement conquis – « Je me suis sentie comme à la maison, les spectateurs m’ont bien aidée ! » - Nafi Thiam a entamé son concours à 1,85 m, hauteur passée à son premier essai, puis a franchi 1,90 m (2e), 1,94 m (3e) et 1,97 m (2e) avant d’échouer à trois reprises à 2,00 m.

« C’est vraiment un bon résultat, a-t-elle convenu. Je n’ai pas été ridicule dans ce concours de spécialistes. Si on met à part les 2,01 m de Götzis, 1,97 m, c’est quand même ma deuxième performance (NDLR : après 1,98 m à Rio et à Götzis 2017). Et je ne serais pas morte si je n’avais franchi qu’1,94 m ! J’ai pu continuer à travailler mon nouvel élan, j’ai trouvé des réponses à certaines questions. C’est pour ça que c’était bien que je sois là. J’ai dû m’adapter à des conditions que je ne rencontre pas d’habitude, comme des barres qui s’enchaînent ou une compétition en soirée. Ce qu’il faut maintenant, c’est multiplier les répétitions, comme je le ferai au meeting de Liège (18 juillet), où j’espère simplement que je ne serai pas toute seule… »

Claire Orcel a fini 10e

Une autre Belge, Claire Orcel, était également de la partie dans ce concours de hauteur. À 20 ans, déjà qualifiée pour l’Euro de Berlin après avoir franchi 1,90 m début mai, elle disputait pour l’occasion son premier meeting de Diamond League.

« Cela n’a été que du plaisir, a-t-elle avoué malgré sa 10e place avec 1,85 m et une voix qui avait tendance à disparaître. J’ai regardé ça de loin, mais c’était sympa. J’ai eu un mauvais échauffement et j’ai craint le pire, mais j’ai quand même franchi mes deux premières barres (1,80 m et 1,85 m) à mon premier essai. À 1,90 m, mes deux premiers étaient mauvais, le troisième moins. Je ne suis pas arrivée à mettre tout ensemble d’autant que j’avais un peu mal à la tête. »

Toujours dans le camp belge, mais côté masculin, si Ismaël Debjani a tout à fait rempli son contrat en terminant 9e du 1.500 m en 3.35.71 et en se qualifiant pour l’Euro de Berlin (voir par ailleurs), Philip Milanov, lui, a dû se contenter d’un jet à 64,00 m au disque réussi lors de son premier essai… qu’il n’a donc pas su améliorer au cours de la soirée.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Athlétisme

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb