Woluwe-Saint-Pierre: la police belge déjoue un projet d’attentat en France

Image d’illustration.
Image d’illustration.

La justice et la police belges ont déjoué une attaque terroriste en France, a annoncé lundi le parquet fédéral. Les suspects, un couple belge d’origine iranienne résidant à Wilrijk. Ils ont été placés sous mandat d’arrêt. L’homme de 38 ans et la femme de 33 ans sont inculpés de tentative d’assassinat terroriste et de préparation d’une infraction terroriste, a indiqué lundi le parquet fédéral.

Leur véhicule a été intercepté samedi à Woluwe-Saint-Pierre. Le service de déminage a retrouvé dans le véhicule 500g d’explosif TATP et un dispositif de mise à feu.

Le couple est suspecté d’avoir visé un meeting d’un parti d’opposition iranien dans la région de Paris, à Villepinte.

Pas de menace contre la Belgique

Selon le parquet fédéral, la police judiciaire fédérale d’Anvers a exécuté samedi cinq perquisitions à la demande du juge d’instruction, à Wilrijk, Boom, Uccle, Mons et Leuze-en-Hainaut.

Dans le même temps, un complice présumé a été arrêté en France où deux autres personnes ont été entendues par la police avant d’être remises en liberté.

Un contact du couple, de nationalité iranienne a également été interpellé en Allemagne. Il s’agit d’un diplomate iranien auprès de l’ambassade d’Autriche à Vienne.

Le parquet tient à préciser qu’à ce stade de l’enquête, il n’y a eu à aucun moment une menace directe contre la Belgique.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous