Accueil Société

Santé régionalisée: «Si on n’y prend garde cela deviendra vite ingérable»

Le Parlement wallon vient de créer l’Agence pour une vie de qualité (Aviq). La Mutualité chrétienne sort du bois. Pour dire sa satisfaction d’abord face au volontarisme wallon. Pour dire aussi toutes ses craintes. Entretien.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 5 min

Élisabeth Degryse est, depuis janvier dernier, Secrétaire nationale de la Mutualité chrétienne. À ce titre, elle est chargée de suivre la régionalisation partielle des matières « santé ». Alors que le Parlement de Wallonie vient de porter sur les fonts baptismaux son organisme d’intérêt public (OIP) baptisé « Agence pour une vie de qualité » (Aviq), la Mutualité chrétienne jette un regard indépendant sur l’opération, elle évolue entre satisfecit et regrets.

Cette agence c’est une première étape dans la régionalisation d’une série de matières vitales, le modèle vous agrée-t-il ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs