Accueil Économie Entreprises

Le vol de cuivre sur le rail s’est «professionnalisé»

Une bande (très) organisée sévit à nouveau. Tous les deux jours, en quelques minutes, elle s’empare de 500 mètres de câble électrique. Et la police n’a visiblement pas les moyens de poursuivre.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Dimanche 10 juin, moins de 24 heures après son inauguration en grande pompe, devant le ministre de la Mobilité, François Bellot, et la patronne de la SNCB, Sophie Dutordoir, la ligne 125A, qui accueillait à nouveau des passagers entre Seraing et Liège après 42 ans d’absence, est déjà à l’arrêt, faute de courant. Vendredi 29 juin, le jour de la première application du service garanti, lors de la grève de la CGSP à la SNCB et à Infrabel, les passagers de la ligne 161 ont dû ajouter des retards au plan de transport alternatif et au service minimum des trains à cause d’un vol de câble bloquant une partie de la circulation.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs