Accueil La Une Sports

Des commentaires flamands plus softs

Derrière son micro, Rodrigo Beenkens s’est emporté davantage que son confrère néerlandophone

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Certes, lundi soir, quand Nacer Chadli a arraché la victoire à l’ultime minute des arrêts de jeu, Frank Raes n’a pas explosé comme Rodrigo Beenkens et Philippe Albert l’ont fait. Le commentateur de la VRT, qui assurait la présentation de la rencontre des Diables, n’a pas bondi de son siège, n’est pas parti dans un interminable « Goooaaaaal » déchirant la soirée flamande, à des milliers de kilomètres de là. Il a haussé le ton, a lancé « Binnen » avant de revenir sur le but et de profiler la Belgique dans la perspective du match contre le Brésil. Neutre ? Non. Enjoué ? Certainement mais d’une joie moins spectaculaire et à vrai dire plus traditionnelle pour peu qu’on fouille ses souvenirs sportifs.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs