Accueil Société

Dépénalisation de l’IVG: une avancée qui déçoit déjà

Ce mardi, les partenaires de majorité sont arrivés à un accord pour sortir l’IVG du code pénal… Alors que les partis d’opposition s’étaient, eux, accordés sur une proposition amendée qui réformait le droit à l’avortement et l’élargissait. Ce mercredi, les débats en commission Justice à la Chambre risquent d’être houleux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Coup de théâtre. Alors que la commission Justice doit ce mercredi revenir sur les propositions de loi des partis de l’opposition visant à sortir l’avortement du code pénal, la majorité annonce qu’elle va elle-même déposer un texte en ce sens. On savait que des tractations étaient en cours depuis un certain temps entre partenaires de majorité : elles ont finalement abouti la veille de la commission Justice lors de laquelle six partis de l’opposition allaient défendre un texte commun. MR, N-VA, VLD et, surtout, CD&V, se sont donc entendus pour dépénaliser complètement l’interruption volontaire de grossesse. Pour David Clarinval, chef de groupe MR à la chambre, «  on peut se réjouir de cet accord, qui est une avancée historique pour les femmes. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Prisons: un rapport pointe la dureté des cachots belges

Dans une étude fouillée, le Conseil central de surveillance pénitentiaire décrit les cellules de punition au sein des établissements pénitentiaires. Certaines sont loin des balises édictées par l’arrêté royal de 2019.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs