Accueil Société

Dépénalisation de l’IVG: une avancée qui déçoit déjà

Ce mardi, les partenaires de majorité sont arrivés à un accord pour sortir l’IVG du code pénal… Alors que les partis d’opposition s’étaient, eux, accordés sur une proposition amendée qui réformait le droit à l’avortement et l’élargissait. Ce mercredi, les débats en commission Justice à la Chambre risquent d’être houleux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Coup de théâtre. Alors que la commission Justice doit ce mercredi revenir sur les propositions de loi des partis de l’opposition visant à sortir l’avortement du code pénal, la majorité annonce qu’elle va elle-même déposer un texte en ce sens. On savait que des tractations étaient en cours depuis un certain temps entre partenaires de majorité : elles ont finalement abouti la veille de la commission Justice lors de laquelle six partis de l’opposition allaient défendre un texte commun. MR, N-VA, VLD et, surtout, CD&V, se sont donc entendus pour dépénaliser complètement l’interruption volontaire de grossesse. Pour David Clarinval, chef de groupe MR à la chambre, «  on peut se réjouir de cet accord, qui est une avancée historique pour les femmes. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs