Accueil Opinions Le 11h02

Le premier parti de France est l’abstentionnisme

Est-il encore possible de contrer le FN? On en a parlé avec Joëlle Meskens, notre envoyée permanente à Paris.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Il n’y aura pas eu de sursaut républicain après les attentats du 13 novembre dernier. Le scénario le plus noir promis par les sondages s’est bel et bien concrétisé ce dimanche au premier tour des élections régionales françaises. Au niveau national, l’extrême droite s’affirme, derrière l’abstention, comme le premier parti de France. Le FN vire en tête, et souvent même très largement, dans la moitié des treize nouvelles régions. Et il est en mesure dimanche prochain de remporter plusieurs territoires grands comme des Länder allemands.

Selon les résultats définitifs, le parti de Marine Le Pen fait au niveau global un score de 27,96 %. Son premier poursuivant, la droite alliée au centre, le talonne avec 26,89 %. Le Parti socialiste, qui n’était allié qu’au parti Radical de gauche, obtient de 23,33 %.

On en a parlé avec Joëlle Meskens, notre envoyée permanente à Paris.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs