Accueil La Une Belgique

Vaïa Demertzis: «Le droit de grève est clairement mis en cause»

Pour Vaïa Demertzis, licenciée en sciences politique et chargée de recherche au CRISP (centre de recherche et d’information socio-politique), il y a bien une remise en cause du droit de grève. Mais ce n’est pas dans la « dureté » d’une action de grève que réside son efficacité.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Actuellement, le groupe des 10 se réunit pour discuter du « Gentlemen’s Agreement ». Un accord qui vise à cadrer les grèves et éviter les débordements. En matière de grève, on a l’impression qu’on va toujours vers plus de contrôle. Au détriment du droit de grève ?

Quels sont les enjeux pour les parties autour de la table de négociation ?

Principalement, en ce qui concerne les organisations syndicales, l’enjeu est la notion de service minimum, qui est désormais d’application dans le secteur du rail. Le gouvernement fédéral envisage de passer à l’étape supérieure dans les autres dossiers : le service minimum dans les prisons – un enjeu important depuis un à deux mois, qui figure dans l’accord de gouvernement et est mis en discussion par Koen Geens au fédéral.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs