Accueil Société

Les réseaux sociaux, un moyen pour les ados de renforcer les liens

Une étude conjointe de l’UCL et de la KUL fait apparaître que les outils numériques sont un nouveau moyen d’interaction plutôt qu’une bulle à part. Il ressort aussi que les jeunes ne sont pas si dépendants et informés quant aux risques.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Encore sur sa console, le gamin ? Scotchée à son smartphone, la petiote ? Au-delà des apparences autistes, il se peut que vos enfants confortent, en chattant, les liens noués dans la vraie vie. Ou qu’ils soient en train d’interagir avec des membres de la famille. C’est ce qui ressort d’une étude liminaire sur les pratiques numériques des adolescents, volet d’une plus vaste enquête sur la vie quotidienne des jeunes, menée conjointement par l’UCL et la KUL (1).

Pour la partie francophone, l’UCL a sondé quelque 1.600 adolescents âgés de 11 à 18 ans, dans tous les types d’écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles. « Nous les avons interrogés sur leurs habitudes, mais aussi sur leurs perceptions du contrôle parental par exemple », détaille la professeure Laura Merla qui a supervisé l’étude avec le concours de Jonathan Dedonder et Jacques Marquet. Voici ce qu’il faut retenir.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Jaspers Marie, mercredi 4 juillet 2018, 21:29

    "Elle passe des heures à converser avec sa cousine et ses copines"! N'y a-t-il rien d'autre de plus intéressant dans la vie, que s'affaler sur son lit pendant des heures pour dire des banalités, pire, des stupidités avec sa cousine et ses copines.J'ai appris, par mes élèves, le genre de conversations que de nombreux ados avaient avec leurs copains, copines : que mange-tu ce midi? sais-tu que Phil a rompu avec Gil? P. et An. sont-ils toujours en couple? Vraiment d'un intérêt et d'une utilité profonds!!!

  • Posté par Jaspers Marie, mercredi 4 juillet 2018, 21:15

    "Elle passe des heures à converser avec sa cousine et ses copines".Des heures? Mais encore? De nombreux articles scientifiques français comme belges mentionnent 6 ou 7 h.Dans ces cas, rentrant de l'école ,au plus tôt à 17 h, elle a terminé ses discussions virtuelles à 24 h !!!!En admettant que le temps du repas soit compris dans ces heures, quand travaille-t-elle pour l'école? Entre minuit et 1 h du matin, elle lit rapidement ses cours!!! Les neurosciences nous apprennent que lire ses cours ou ne rien faire c'est équivalent! Alors, normal qu'elle soit en échec car aucun être humain ne sait encore MAÎTRISER une matière sans la travailler, même si certains sont plus rapides que d'autres! Et quand dort-elle? Entre 2 et 6 h du matin! Donc à peine 4 h de sommeil! Et les neurosciences, encore elles, nous apprennent que le sommeil joue un rôle fondamental dans les capacités d'attention et de concentration et que les ados ont besoin de 7 h de sommeil! Alors, endormie sur son banc le lendemain? Eh oui, elle n'a pas suivi car le prof n'était pas intéressant et n'a donc rien compris! Pas grave, elle ira en remédiations! Mais quand et avec quelles questions? Les remédiations ne peuvent, en effet être efficaces que si l'élève a des questions PRECISES à poser et pour cela il faut qu'elle ait compris une partie, et pour cela il faut qu'il ait vu sa matière consciencieusement!!! Elle ne l'a pas fait!Donc les remédiations ne peuvent être le remède miracle imaginé par la ministre M.M.Schyns avec le pacte!!!

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs