Accueil Économie Consommation

Jean-Marc Nollet sur le vice de construction à Tihange: «Qu’allons-nous découvrir demain?»

Après la découverte d’un nouveau vice de construction à la centrale de Tihange, le député Ecolo se montre inquiet sur l’état des réacteurs belges.

Temps de lecture: 2 min

S’il est un député qui s’interroge sur chaque arrêt prolongé d’un réacteur nucléaire, c’est bien Jean-Marc Nollet. Le vice de construction découvert récemment à la centrale nucléaire de Tihange n’est pas pour le rassurer.

Jean-Marc Nollet résume ses interrogations au Soir. « À Tihange 1, on a constaté un problème dans le sous-sol. À Tihange 2, le réacteur est microfissuré. Et désormais, à Tihange 3, il y a un problème de béton et d’armatures. Bref, les trois réacteurs de la centrale de Tihange fonctionnent depuis 30 ans, voire plus, avec des risques qu’on n’a pas détectés. Qu’allons-nous encore découvrir demain ? On ne parle pas d’une fabrique de pinces à linge, mais d’une centrale nucléaire. Aucun écart ne peut être toléré ».

À lire aussi Des doutes sur la résistance du bunker de Tihange 3

Electrabel voit évidemment les choses avec un autre regard. « Dès qu’on a le moindre doute, le réacteur est toujours mis à l’arrêt. Et tant que l’AFCN ne nous donne pas son accord pour le redémarrer, il reste à l’arrêt ». Comprenez : il n’y a donc pas le moindre danger. Le ministre de l’Intérieur, Jan Jambon, et l’Agence de contrôle nucléaire répètent d’ailleurs régulièrement que « cet événement n’a pas eu d’impact sur la santé des travailleurs, la population et l’environnement ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Michel Raurif, vendredi 6 juillet 2018, 9:18

    Nollet ne pense qu'en cellule photovoltaïque , c'est d'ailleurs un très grand succès de sa politique écolos rigolos !!!!! Demandez aux wallons ce qu'ils en pensent et surtout les sommes faramineuses qu'ils ont gagnés ?

  • Posté par Dopchie Henri, jeudi 5 juillet 2018, 16:44

    Nollet est-il vraiment "inquiet"? Je ne le crois pas. Mais il profite de toute occasion pour se mettre en valeur, lui et son objectif politique: l'arrêt de nos centrales nucléaires. quelles qu'en soient les conséquence financières et économiques. (C'est lui qui est la cause première de la dévaluation des "certificats verts".) Il cite l'Agence fédérale de Contrôle nucléaire. Celle-ci n'impose pas du tout l'arrêt des centrales. Cette Agence aurait elle des intérêts politiques, comme Nollet lui-même?

Sur le même sujet

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
Geeko Voir les articles de Geeko VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb