Accueil Opinions Chroniques

Il est temps de regarder les réalités en face

Pendant trop longtemps, les voix les plus massivement relayées furent celles de gens qui rejetaient leurs propres aspirations sur les réalités pour les repeindre aux couleurs de leurs illusions.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 4 min

Enfin un résultat électoral – au Mexique – correspondant aux prédictions médiatiques. Et, selon les inclinaisons de chacun, on insistera sur l’exception : la gauche a gagné ; ou sur la non-exception : il s’agit d’une gauche populiste.

Mais, en règle générale, on ne devrait jamais commenter un scrutin électoral avant qu’il n’ait eu lieu.

A en croire, en effet, les nombreux articles et reportages qui ont précédé les élections en Turquie, en Hongrie et en Russie, Erdogan, Orban et Poutine, de plus en plus contestés dans leur pays, avaient de très gros soucis à se faire.

Avouons-le franchement : nous lisions ces articles-là avec ravissement, ils allaient au-devant de nos désirs et de nos espoirs.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Eric Lavenne, dimanche 8 juillet 2018, 19:41

    Au Mexique, la gauche populiste a gagné….les "Nostradamus " se situaient en partie "en exactitude" à l'inverse de tentatives multiples réalisées plus avant…. Mais ,en observant la photographie , inappropriée en regard du sujet débattu; une fois encore; je me "tâte". Nous y percevons le visage d'une dame ,"peint" en bleu "Europe'' sur lequel défilent 9 étoiles jaunes et une larme de couleur similaire émanant de son œil droit et le tout ; nous arrivant de "Londres" . Et "Nostradamus d'en déduire" …...d'ici peu; une Europe à 9,naîtra ; et la larme émise, l'aura été en faveur des non reçus... .NON les journalistes ne sont guère des "Nostradamus"; ils sont "gens polis" et remplis d' espoir; qu'ils essayent, nous faire partager. Mais voilà…..!! Si nul n'est prophète en ses "contrées" ;tous nous sommes donc habilités à nous TROMPER!

  • Posté par delpierre bernard, vendredi 6 juillet 2018, 17:07

    Forcément que les recettes simples ont du succès quand les tenants de la démocratie sociale (de gauche et de droite) contemplent sans réagir l'écart grandissant entre les nantis et les autres et ont été incapables de prendre des règles draconiennes au niveau européen pou saquer les paradis fiscaux (y compris au sein de l'Europe) voir jersey , Monaco, Andorre,etc...

  • Posté par Karl NOBEN, vendredi 13 juillet 2018, 10:17

    Serge Vandeput, un cas particulier ne fait pas une règle générale. La wallonie est jusqu'ici protégée par un alignement d'astres ( extrême droite existante "la plus bête du monde", niveau de vie honorable, absence quasi totale de sentiment nationaliste, terreau de gauche toujours présent et PTB pas encore grillé par une participation gouvernementale peu efficace). Ca nous sauve jusqu'ici mais ça n'est pas garanti sur le long terme...

  • Posté par Serge Vandeput, vendredi 6 juillet 2018, 17:14

    Pour vous tout est une question de fric? Pourquoi l'extrême droite existe dans des riches régions comme la Bavière et pas dans une pauvre Région comme la Wallonie?

  • Posté par albert vynckier, vendredi 6 juillet 2018, 10:14

    je ne comprends pas le fonds de cet article? où le journaliste veut-il en venir. le monde se radicalise, n'est-ce pas une suite trop logique à la mondialisation où seul les plus riches ont su tirer les ficelles?

Plus de commentaires

Aussi en Chroniques

Chronique Carta Academica sur l’ouverture du droit et de la justice: où en est-on? Où va-t-on?

Tous les samedis, « Le Soir » publie la chronique d’un ou plusieurs membres de Carta Academica. Cette semaine : si la France commence à digitaliser ses décisions de justice, la Belgique est à la traîne. Pourtant, depuis 2007, la banque de données juriDict offre un accès gratuit et ouvert à la jurisprudence du Conseil d’Etat, en ayant recours à des logiciels libres qui garantissent l’indépendance de la juridiction vis-à-vis des tiers. Cet exemple illustre quelques enjeux essentiels pour nos démocraties.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs