Accueil Médias

Droits d’auteur: et à la fin, ce sont les Gafa qui gagnent

Le mandat de négociation pour la directive « droits d’auteurs » a été rejeté par le Parlement européen. A charge pour les eurodéputés de proposer une nouvelle version du texte. Une victoire pour les Gafa. Un solide revers pour les éditeurs.

Article réservé aux abonnés
Responsable du pôle Multimédias Temps de lecture: 5 min

Une claque pour les créateurs, les artistes et les éditeurs de presse. Une victoire au forceps pour les Gafa. Au terme d’une campagne de lobbying d’une rare intensité, le Parlement européen a finalement bel et bien rejeté le mandat de négociation concernant la proposition de directive sur le droit d’auteur dans le marché unique numérique. Alors qu’un compromis avait été adopté en Commission des Affaires juridiques, il a été balayé de justesse par 318 députés, sur les 627 présents dans l’hémicycle à Strasbourg. 278 ont voté pour et 31 se sont abstenus.

« Vos protestations ont fonctionné ! », s’est réjoui Julia Reda, l’unique eurodéputée du Parti Pirate qui a incarné la fronde menée tambours battants contre ce texte. « Les Gafa, qui volent les artistes, ne payent pas d’impôt, ont gagné une bataille. Quel angélisme de la part de ceux qui pensent défendre les consommateurs », a répondu pour sa part, sur Twitter, la socialiste française Pervenche Berès.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Bricourt Noela, vendredi 6 juillet 2018, 7:32

    En outre, vote par des gens que leurs électeurs ne connaissent pas, à qui personne ne peut ou n'ose poser de questions et qui sont noyés dans la masse. La presse ne les intéressent certainement pas, cette empêcheuse de tourner en rond.

  • Posté par Bricourt Noela, vendredi 6 juillet 2018, 7:14

    Dérive folle du libéralisme. Ces députés qui refusent de prendre leurs responsabilités vont droit dans le mur en s'imaginant que cela va se passer sans problème après ce vote irréaliste et injuste. Vote lâche à la veille des vacances vite fait, bien fait. Emballé, c'est plié.. Ils ont choisi la facilité et ont courbé la tête. Un vote sans envergure par des gens sans compétence et sans idéaux qui n'en ont rien à faire de ceux qui ne font pas partie de leur sphère d'influence.

  • Posté par Even Philippe, jeudi 5 juillet 2018, 18:11

    Comment encore faire confiance à des députés qui ne se soucient pas de leurs électeurs qui vivent des droits d'auteurs ... mais c'est vrai qu'ils sont pas assez malins pour eux-même en vivre de ces droits .. plus facile de prendre leur traitement et autres avantages d'eurodéputé .... Ce lobbying devrait etre interdit ou strictement réglementé car, pour moi, cela ressemble a du trafic d'influence

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs