Accueil Monde Union européenne

Allemagne: Merkel contre l’Europe forteresse de Viktor Orban

La chancelière Angela Merkel et le Premier ministre hongrois Viktor Orban, en visite à Berlin, restent en désaccord sur l’aspect humanitaire de la crise migratoire. La Hongrie ne reprendra aucun demandeur d’asile venant d’Allemagne.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Depuis Berlin,

Sans la Hongrie, l’Allemagne serait déjà envahie de réfugiés ! Voilà, en substance, le message délivré à Berlin par le Premier ministre hongrois en visite ce jeudi chez la chancelière.

Viktor Orban s’est posé en vainqueur. Depuis le sommet de Bruxelles, fin juin, il se considère comme le grand gagnant du conflit sur la politique migratoire. La position hongroise est désormais celle de l’UE, a-t-il déclaré dans le quotidien Bild. En effet, après avoir abandonné son idée de répartition par quota, la chancelière a été contrainte de durcir sa politique de l’asile en raison de la pression de l’aile droite du parti conservateur. «  Le vent en Europe a changé de direction  », s’est félicité le journal hongrois Magyar Idök, proche du pouvoir.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Vigneron Gérard, jeudi 5 juillet 2018, 22:25

    Orban juste bon à prendre les € venant des autres pays EU. STOP à cette Europe qui veut grandir trop vite .

  • Posté par Stampe Jérôme, vendredi 6 juillet 2018, 9:26

    Le niveau de corruption et de détournement de fonds européens atteint des sommets en Hongrie. Le pire, c'est que l'Union ne peut pas faire grand-chose vu que la justice hongroise (ou son semblant) est sous le contrôle de Viktor Orbán, ce qui empêche toute enquête anti-corruption.

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs