Accueil Sports Cyclisme Tour de France

Tour de France: Chris Froome, ce mal aimé, comme d’autres champions

Le Kényan blanc court derrière un cinquième succès sur cette 105e Grande Boucle et compte bien se nourrir de l’hostilité du public pour écrire un peu plus sa propre histoire.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 5 min

Cet homme, que des Chouans écoeurés, un peu barbares, ont copieusement sifflé jeudi soir entre bocages et marais n’a que faire de l’irritation séculaire du bon peuple français. Car, finalement, au-delà du flegme, Froome entretient aussi, mais avec un sens aigu de la diplomatie, le mépris historique de l’Anglais à l’égard d’une culture concupiscente, rabelaisienne, impropre à la sagesse d’un buveur de thé. Mais avant de formuler son « Froomexit », que bien des détracteurs ont pourtant tenté de déclencher depuis le mois de décembre 2017, Christopher s’est imposé une mission : remporter un cinquième Tour et donc intégrer le carré magique composé de Jacques Anquetil, d’Eddy Merckx, de Bernard Hinault et de Miguel Indurain.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Tour de France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs