Accueil

Arcelor écarté

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Il n’y en a pas que pour le nucléaire, dans ce fonds. Cinq projets retenus sont liés au développement du renouvelable en mer du Nord et aux biocarburants (subside total de 7 millions). Quatre autres projets sélectionnés se pencheront, eux, sur l’amélioration de la sécurité d’approvisionnement. Dont le projet Remi du professeur Damien Ernst (ULg), qui veut développer un méga-réseau électrique mondial. Côté francophone, CMI a également obtenu un soutien d’un peu plus d’un million, pour le projet METIS. Il s’agit de l’étude comparative de différentes batteries installées à Seraing.

Notons enfin que la décision prise ce vendredi par le conseil des ministres va faire un déçu : Arcelor Mittal. Alors que la société faisait partie de la short list, elle a été écartée à la dernière minute. Pour cause d’« absence de plan financier définitif ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs