Accueil Monde Union européenne

Le Royaume-Uni, un pied dehors, garde l’ambition de peser sur la politique étrangère de l’UE

Theresa May organise la semaine prochaine un sommet avec les six pays des Balkans occidentaux. L’occasion, pour la Première ministre, d’insister sur le fait que, Brexit ou pas, le Royaume-Uni entend bien rester associé à la politique étrangère de l’UE.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 2 min

Theresa May organise à Londres, mardi prochain, un sommet consacré aux six pays des Balkans occidentaux. Ce sommet londonien s’inscrit dans le « processus de Berlin ». En 2014, la chancelière allemande Merkel, inquiète de voir cette région troublée, rétrogradée au classement des priorités de l’Union européenne (on est en plein psychodrame du Grexit…), décide de réunir les dirigeants de la zone, avec quelques leaders volontaires de l’Union Européenne. Pour maintenir les liens, la Commission européenne sera représentée à Londres.

Si la (in)stabilité des Balkans suscite bien évidemment la mobilisation du Royaume-Uni, le sommet de mardi est aussi l’occasion pour la Première ministre d’insister : quel que soit le détail de la future relation avec l’UE, Londres entend rester fermement engagée à contribuer à la sécurité européenne. Comme le répètent à l’envi les Brexiters, « nous quittons l’Union européenne mais nous ne quittons pas l’Europe ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs