Accueil

Antoine Griezmann, les yeux dans les Bleus

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Entre Antoine Griezmann et l’équipe de France, l’histoire d’amour est belle, sincère et réciproque. De mois en mois, d’année en année, elle se nourrit de souvenirs exceptionnels, de relations humaines fortes qui laisseront une trace indélébile. Les premiers souvenirs, comparable à une romance à l’eau de rose entre un jeune adulte qui a encore tout à apprendre et une institution respectable, remontent au printemps 2014, peu avant le Mondial russe. A l’époque, alors qu’il commençait seulement à se faire un nom et une réputation en Liga – à la Real Sociedad -, il revenait à peine d’une suspension disciplinaire en compagnie d’autres Espoirs qui étaient sortis la veille d’un match capital en Norvège. L’éponge ayant été passée, il fut appelé une première fois chez les A par Didier Deschamps à l’occasion d’un match amical contre les Pays-Bas. Deux mois plus tard, il fut repris in extremis dans le groupe des 23 heureux élus et allait même finalement jouer cinq (bribes) de match.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs