Accueil Société Régions Brabant wallon

L’abbaye de Villers nous invite à redécouvrir la force de la méditation

Anne Burette a eu l’idée d’un sentier pour s’éloigner du tempo rapide de notre société. L’ASBL Émergences en a conçu les panneaux qui nous invitent à appuyer sur le bouton « pause ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 3 min

C’était un endroit très peu couru des visiteurs, à l’arrière de l’abbatiale, au pied du lieu-dit de la léproserie. Seuls les passionnés osaient grimper jusqu’à la chapelle Saint-Bernard, en passant par les vestiges de la chapelle Sainte-Madeleine, où l’on venait autrefois laver les corps des enfants malades.

C’est devenu un sentier méditatif, bordé d’un jardin des senteurs, qui ne s’ouvre cependant pas à tous. Il faut, en effet, passer par quelques marches anciennes assemblées de manière disparate. Mais le coup d’œil sur le site des ruines vaut assurément la peine. Là, on comprend mieux pourquoi les moines cisterciens sont venus s’installer dans un endroit aussi isolé.

« Même un chemin de mille lieues commence par un pas ». Le proverbe zen invite le promeneur à une marche consciente qui doit l’amener à dompter son impatience, afin de ressentir cet instant où l’on est vraiment là, à un moment bien précis de sa vie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Brabant wallon

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs