Olivier Giroud: «Eden Hazard est un génie»

© AFP
© AFP

Olivier Giroud, attaquant de l’équipe de France et équipier en club à Chelsea d’Eden Hazard et Thibaut Courtois, était bien placé pour évoquer la demi-finale du Mondial, France-Belgique de mardi à Saint-Pétersbourg. Pour lui, Eden Hazard est «  un génie, un des trois meilleurs joueurs avec lesquels j’ai joué. Il est wallon parle français. Il est presque français. On s’entend très bien. C’est un bon mec, très attachant. »

Sur la comparaison entre les deux gardiens de la France et de la Belgique, Giroud a été catégorique : «  Le meilleur c’est Hugo (Lloris), désolé Thibaut (Courtois) ».

Détaillant les qualités du capitaine des Diables Rouges, «  Eden est impressionnant dans sa conduite de balle, dans sa capacité à perforer les lignes. La relation avec Eden est très importante à Chelsea, très complémentaire pour briller. »

Évoquant plus largement le match, Olivier Giroud a déclaré : «  Il y a une grosse rivalité entre la France et la Belgique. Ce sera une sorte de derby. Ce sera un match particulier. Il y a neuf joueurs belges en Premier League, (quatre avec la France Lloris, Kante, Pogba et Giroud, ndlr), le match aura un accent anglais. On n’a pas envie de se faire chambrer lors de la présaison. »

«  La Belgique joue un très bon football. Ce sera un match ouvert. Elle ne va pas faire que défendre. Le match sera beau à voir et un plaisir à jouer sur le terrain. Ce sera une bataille tactique à un moment donné », a poursuivi l’avant-centre des Bleus.

Interrogé sur le trio de défenseurs centraux des Diables Rouges (Alderweireld, Kompany, Vertonghen, ndlr), il a répondu : «  On se connaît très bien. On ne sait pas s’ils vont reproduire contre nous le système à quatre ou à trois. On s’adaptera. Il faudra être encore plus efficaces, plus malins pour déstabiliser une très bonne défense qui n’a pas pris beaucoup de buts et plus perdu depuis longtemps. »

Sur la présence de Thierry Henry sur le banc des Diables Rouges : «  J’aurais préféré qu’il soit avec nous, qu’il nous donne ses conseils. On va lui montrer qu’il n’a pas choisi le bon camp », a encore confié le numéro neuf français qui n’a pas marqué dans ce Mondial.

Et de conclure : «  Ce sera difficile, mais on va le faire, on doit le faire. »

> Coupe du monde: les dernières informations en direct

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. POLITICS ELECTIONS DEFI MEETING

    Elections 2019: les coulisses de la campagne en 7 anecdotes

  2. «
Ce sera avec le PS sans la N-VA ou avec la N-VA sans le PS
» avait dit Elio Di Rupo.

    Elections 2019: la Belgique sera-t-elle ingouvernable?

  3. © Photo News

    Elections 2019: les programmes des partis à la loupe

Chroniques
  • «En entreprises»: le pluriel est-il de mise?

    « En » et « dans »

    «  Des formations zéro faute en entreprises  » titrait, le 8 avril dernier, votre quotidien favori dans sa version « papier ». S’ensuivirent les doléances d’une lectrice qui se disait très étonnée à la lecture de ce titre. Qu’est-ce qui a pu choquer dans la formule incriminée ? Le caractère trop ambitieux de l’objectif « zéro faute » ? Point du tout ! C’est la marque du pluriel au nom entreprises. Pourtant, ces formations ne sont pas destinées à une seule entreprise, mais à plusieurs ; elles seront dispensées dans les entreprises. Pour des formations zéro faute, un bref retour sur le couple en / dans les peut s’avérer utile.

    L’emploi de la préposition en pour introduire un complément de lieu est d’usage général en français : travailler en usine, croupir en prison, s’éclater en boîte, servir en salle, entrer en conclave. Dans ces expressions, il...

    Lire la suite

  • Avis aux partis: lundi, la campagne, c’est fini!

    Ce dimanche, la parole est aux électeurs. A ceux qui pensent que le vote ne sert à rien, ce rappel très utile : le soir des élections, ce sont les résultats que chaque parti scrutera avec angoisse. C’est la mathématique qui désigne les vainqueurs et qui prend une claque, au nord comme au sud du pays. Aucun jeu n’est fait et les votes exprimés peuvent bouleverser les cartes et rendre des alliances si pas impossibles, difficiles ou illégitimes. Il y a toujours des surprises les soirs d’élections, et ce sont les citoyens qui les...

    Lire la suite