Fernando Hierro refuse de rester directeur sportif de l’Espagne

Fernando Hierro refuse de rester directeur sportif de l’Espagne
Photo News

Fernando Hierro, sélectionneur de l’Espagne durant le Mondial suite au licenciement de Julen Lopetegui à la veille du début de la compétition, ne reprendra pas son poste de directeur sportif de la Fédération espagnole de football (RFEF). C’est ce que la RFEF a annoncé dimanche.

«  La Fédération et Fernando Hierro ont mis un terme à leur relation après la fin de la participation de l’Espagne à la Coupe du monde en Russie », a indiqué la RFEF dans un communiqué. «  Le dernier sélectionneur a refusé de reprendre son poste précédent de directeur sportif de la RFEF pour chercher de nouveaux horizons et relever de nouveaux défis professionnels. »

Hierro, 50 ans, a été directeur sportif de l’Espagne de 2007 à 2011, période durant laquelle la ’Roja’ a remporté l’Euro 2008 et la Coupe du monde 2010. Manager général de Malaga entre 2011 et 2012, il a ensuite été l’adjoint de Carlo Ancelotti au Real Madrid en 2014-2015. En 2016-2017, il a entraîné Oviedo en deuxième division espagnole. En novembre 2017, il était redevenu le directeur sportif de la Fédération espagnole.

À la veille de la Coupe du monde, le sélectionneur espagnol Julen Lopetegui a été licencié après l’annonce de sa nomination comme futur entraîneur du Real Madrid. Hierro l’avait remplacé au pied levé.

En Russie, l’Espagne s’était sortie de la phase de groupes après un 3-3 contre le Portugal, une victoire 1-0 sur l’Iran et un nouveau partage, 2-2, face au Maroc. Le parcours de l’équipe espagnole s’est arrêté en huitièmes de finale contre la Russie. Le temps règlementaire s’était achevé sur le score de 1 but partout. La séance de tirs au but a été fatale à l’Espagne.

Après l’élimination des œuvres de la Russie, le président de la RFEF Luis Rubiales avait indiqué vouloir « attendre quelques semaines » avant de « reprendre le travail » pour trouver un nouveau sélectionneur.

« Une personne comme Hierro, qui a un comportement exemplaire, trouvera toujours dans la fédération un endroit où poursuivre son travail », avait ajouté Rubiales. Hierro a cependant décliné la proposition de reprendre ses anciennes fonctions.

La RFEF «  remercie Fernando Hierro pour son engagement et son sens des responsabilités lorsqu’il a pris en charge l’équipe nationale dans une situation extraordinaire ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous