Accueil Sports Coupe du monde

Voyage en trains à travers la Russie du football

Le Mondial s’est fondu dans les traditions ferroviaires de ce pays féru de voitures couchettes. Reportage à bord, avec des supporters du monde entier, sur plus de 3000 km entre Saint-Pétersbourg, Moscou, Kazan et Samara.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Il est 3 heures du matin, ce dimanche près de la Volga. Le train Samara-Moscou s’apprête à partir pour vingt heures de voyage. Dans l’obscurité d’un quai de gare transformé en annexe locale du mondial de football, Andreï ne sait plus s’il est heureux ou triste. Fan de ballon rond, ce jeune Russe a assisté dans l’après-midi depuis les chaudes tribunes du stade de Samara à la victoire de l’Angleterre contre la Suède. Puis, en centre-ville, il a suivi sur grand écran la défaite de la « sbornaïa », l’équipe nationale devenue héroïne du pays hôte.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Coupe du monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs