Accueil Sports Football Diables rouges

Roberto Martinez, deux ans pour préparer son coup

Quoi qu’il en dise, la victoire face au Brésil est celle du sélectionneur. Pendant deux ans, lui qui n’avait pas le droit à l’erreur, Martinez a préparé minutieusement ses troupes pour être prêtes au jour J.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

L’image est saisissante : le coup de sifflet final vient de retentir, il est là à sauter et se congratuler avec son adjoint et confident, Graeme Jones. Plusieurs tapes dans le dos de celui qui a toujours cru en lui dans un monde de suspicion et d’ingratitude. Chaque mauvais match est mis sur le dos du coach, chaque bon sur celui des joueurs. Une donne avec laquelle tout entraîneur dans le monde doit vivre. Pourtant, cette victoire face au Brésil, sans doute le plus grand exploit du football belge, porte son sceau. En sortant la Seleçao, Martinez a réussi son grand oral.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Ange - Teuwen Charlie , dimanche 8 juillet 2018, 23:05

    Statistique encourageante : Tous les pays qui ont éliminé le Brésil en phase finale ont TOUS joué la finale cette année-là...

  • Posté par Gezels Jonathan, lundi 9 juillet 2018, 14:41

    Je ne pense pas que cette stat soit correcte... mais à vérifier...

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs