Accueil Sports Coupe du monde Les Diables rouges

Eden Hazard: «Avec mes frères, on a toujours été plus supporters de la France que la Belgique»

Le Brainois a grandi à Lille, où il a été formé avant d’être sacré champion de France avec le LOSC en 2011.

Temps de lecture: 2 min

Eden Hazard est le plus français des Belges. Le Brainois et ses frères Thorgan et Kylian ont grandi dans le Nord de la France. Formé à Lille, comme Kylian, Eden a été sacré champion de France en 2011 avec le LOSC. Thorgan a été formé à Lens. Mais il n’y a pas que cela qui lie les « Hazard Brothers » à la France.

« Avec mes frères, on a toujours été plus supporters de la France que de la Belgique car on a grandi avec 98 », a reconnu le joueur de Chelsea sur les antennes de Bein Sports.

« À l’époque, il n’y avait pas le maillot de la Belgique, c’est pour ça qu’on portait celui de la France ! Je ne veux pas dénigrer l’équipe belge de l’époque, il y avait de très bons joueurs. mais à cette époque, c’était la France. Ce match est une belle affiche. Si la France est plus forte que le Brésil ? C’est totalement différent. Il y a un grand gardien, de grands défenseurs. Il y a Kanté dans le milieu. Pour moi, c’est le meilleur au monde à son poste. Avec un Kanté au top, tu as 95 % de chances de l’emporter. À nous de faire ce qu’il faut pour l’empêcher de récupérer les ballons mardi. »

Eden Hazard s’est également confié sur Kylian Mbappé, la nouvelle pépite du football hexagonal. « Je l’ai déjà eu quelques fois au téléphone, j’ai beaucoup de respect pour ce qu’il fait. Si Mbappé regardait des vidéos de moi plus jeune, maintenant c’est moi qui regarde des vidéos de lui ! Ce qu’il fait est incroyable, surtout à son âge. Dans le football moderne, on avait jamais vu ça. Le Ballon d’Or ? Bien sûr qu’il peut le gagner, mais il faut marquer beaucoup de buts car c’est ce qui est important aujourd’hui. »

Eden Hazard est également revenu sur le succès de vendredi face au Brésil. « Après le match contre le Japon, on s’est tous dit que si on jouait comme cela contre le Brésil, on allait perdre. On a pas eu beaucoup de temps pour préparer la tactique, une séance de 45 minutes simplement. Mais on a tous rapidement compris. J’ai été surpris en début de match. Moi et Romelu, nous ne devions pas défendre mais je pensais que c’était risqué. Après 5 minutes, j’ai compris la volonté du coach. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb