Accueil Culture Musiques

Un Rock Werchter endiablé

Le festival a (quasiment) fait le plein ce week-end avec 349.000 personnes mais a dû partager l’affiche avec l’épopée des Diables Rouges. Une édition très rock qui restera dans les annales grâce aux prestations de Gorillaz, Pearl Jam et Nick Cave.

Article réservé aux abonnés
Journaliste aux services Culture et Médias Temps de lecture: 4 min

Une clameur immense s’élève de la foule. Il n’y a pourtant aucun concert sur la grande scène à côté. Celui qui est acclamé comme rarement en festival n’est pas musicien, mais c’est bien un artiste. Kevin De Bruyne vient de faire 2-0 pour la Belgique face au Brésil et le peuple de Werchter ne rate pas une miette du match retransmis sur grand écran. Une petite heure plus tard, sous le chapiteau Klub C, c’est à Alex Kapranos de Franz Ferdinand que revient « l’honneur de vous annoncer que les Diables Rouges se sont qualifiés pour la demi-finale de la Coupe du Monde » . Et d’enchaîner sur l’opportun « This Fire (is out of control) ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs