Accueil Monde Europe

Trump débarque à l’Otan, les Alliés sont aux aguets

Le 28e sommet de l’Alliance atlantique, mercredi et jeudi à Bruxelles, se déroule à un moment particulièrement tendu. Les relations entre l’Occident et la Russie sont au plus bas. La Turquie, pilier stratégique de l’Otan, tourne le dos aux valeurs de la démocratie. Mais c’est surtout Donald Trump qui est la source d’une sourde inquiétude dans les rangs alliés.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 7 min

O n verra ». Ce commentaire, aussi laconique qu’évasif en fin de semaine dernière, d’un haut responsable impliqué de près dans les préparatifs du sommet de l’Otan en dit long sur le degré d’incertitudes, à quelques heures de la rencontre, ces mercredi et jeudi, des chefs d’Etat ou de gouvernement des vingt-neuf pays membres de l’Alliance atlantique. Nous lui demandions si tout était « sous contrôle »…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Björn Deckers, mardi 10 juillet 2018, 20:20

    Qu'on arrête de servir la soupe à ce grotesque individu. Les US ont aussi besoin de l'Europe dont ils se servent comme paillasson depuis les premiers jours de l'OTAN pour surveiller et espionner la Russie. L'OTAN aurait d'ailleurs du être remis sur le métier dès 1990. Si les USA ne sont pas contents que nos pays soient moins otages qu'eux du complexe militaro-industriel, qu'ils quittent donc l'OTAN ET toutes leurs bases européennes!

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs