Accueil Monde France

Le retrait ou le maintien: à chacun son sauve-qui-peut pour le second tour des régionales

Valls parle d’un moment historique. Il appelle même à voter pour la droite en Alsace où le candidat PS se maintient. Sarkozy s’accroche à sa ligne : pas de « combinazione ».

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 5 min

D’un côté, le branle-bas de combat. De l’autre, le triomphalisme et l’énergie redoublée pour mener campagne dans l’espoir de concrétiser au second tour, dimanche prochain, la vague historique du premier.

À l’inverse du Front national, gauche et droite partagent au moins une chose dans cet entre-deux tours : le sauve-qui-peut. Le scénario avait beau être celui promis depuis des semaines par les sondages. La violence du choc n’en est pas moins terrible.

Alors que l’horloge tourne (les listes du second tour doivent être déposées ce mardi avant 18 heures), les uns et les autres se sont employés toute la journée de mardi à mettre de l’ordre dans leur camp. Avec plus ou moins de réussite.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs