Émission concédée au culte musulman: un «dossier délicat» en conflit juridique

Edition numérique des abonnés

Annoncée après les attentats de Paris à l’automne 2015, la création d’une émission concédée au culte musulman sur la RTBF ne devrait pas voir le jour de sitôt, a laissé entendre le ministre en charge des Médias en Fédération Wallonie-Bruxelles, Jean-Claude Marcourt.

Interrogé mardi matin en commission du Parlement sur l’avancement du dossier par le député Oliver Maroy (MR), le ministre a reconnu que des difficultés subsistaient dans ce qu’il a qualifié de «dossier délicat».

Si l’Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) travaille actuellement à l’élaboration du cahier de charges relatif aux émissions concédées, la mise en œuvre du programme rencontre toutefois de sérieux écueils juridiques, notamment quant à son éventuel financement direct par les pouvoirs publics.

Les autres cultes reconnus en Belgique bénéficient déjà de temps d’antennes concédé sur les ondes de la radio-télé de service public, mais la réalisation de ces programmes ne sont, eux, nullement financés par la Fédération.

Et le financement public?

Devant les députés, M. Marcourt a dit toute la difficulté pour l’autorité publique de financer une activité qui ressort directement du spirituel, et qui en plus créerait une discrimination par rapport aux autres cultes qui ne bénéficient d’aucun financement public pour leurs émissions concédées.

«La volonté de l’Exécutif des Musulmans de Belgique tout comme celle du gouvernement de la Fédération reste de mettre sur pied une telle émission concédée. Mais cette volonté doit être liée au respect des prescrits constitutionnels et légaux. Il n’est pas question de mettre en place un système qui pourrait faire l’objet de recours et de contestations sur le plan juridique», a conclu le ministre.

Le lancement de ce programme concédé au culte musulman était originellement prévu pour l’automne 2016.

 
 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20161128-GCF5MU 2018-04-24 21:52:19

    Le report du redémarrage de Doel1 «efface» une partie des MW trouvés par Electrabel

  2. L’opération aurait pu rapporter gros
: 1 million d’euros par an d’’économie d’impôts pour Chelsea et N’Golo Kanté, selon nos calculs effectués sur la base des documents Football Leaks.

    Football Leaks: N’Golo Kanté, le joueur qui ne voulait pas être payé dans un paradis fiscal

  3. «
Je ne pensais pas que Dedryck jouerait si peu quand nous avons reçu l’offre de Manchester City, explique le père du jeune Bruxellois. Vous savez, j’ai moi-même été footballeur et je ne voulais pas priver mon fils d’une aussi belle occasion de percer.
»

    Temps de jeu limité, désillusions...: l’Angleterre n’a rien d’une terre promise pour les jeunes footballeurs

Chroniques
  • Centenaire de l’armistice: un monde sans mémoire

    Avec la Toussaint, la fête des morts et les commémorations de la fin de la Première Guerre mondiale, nous sortons d’une intense période mémorielle, qui a retenu l’attention de tous les médias. Mais cette accumulation de rites, d’images et de discours ne doit pas occulter le fait que nous entrons dans un monde sans mémoire.

    Comme Péguy l’a montré, la mémoire n’est pas l’histoire : c’en est même le contraire. La mémoire est un lien vivant, concret, presque charnel, avec un passé qui reste vivant, qui nous concerne et nous touche. Elle nous rattache à l’expérience des générations antérieures par une chaîne de témoignages, de gestes, de rituels dont nous avons été partie prenante, qui ont imprimé en nous des images, même vagues, chargées de sens et d’affects. L’histoire au contraire est une science, un regard neutre et objectif, un retour sur un passé avec lequel les...

    Lire la suite

  • Le siège de Gaza doit cesser au plus vite

    Un nouveau cycle de violence a commencé dimanche dans la bande de Gaza et aux alentours. Un enchaînement connu, un scénario déjà vu et entendu, une lancinante répétition d’événements funestes, prévisibles, prévus et pourtant rien n’y a fait, pas même de très sérieuses tractations ces dernières semaines en vue de consolider un cessez-le-feu… Au total, des bombardements, des morts, des blessés, une grande majorité côté palestinien comme toujours, des bâtiments détruits, des espoirs déçus.

    Même la...

    Lire la suite