France-Belgique: Thierry Henry a salué le staff français, mais n’a pas chanté la Marseillaise (photos)

Lors de l’entrainement des Diables
Lors de l’entrainement des Diables

Thierry Henry, l’ancien international tricolore, Champion du monde et d’Europe avec la France (1998 et 2000), est sur le banc du staff belge ce mardi soir en Russie, comme depuis deux ans lors des matches des Diables. Mais le deuxième adjoint de Roberto Martinez était au centre de toutes les attentions avant cette demi-finale entre la France et la Belgique.

Alors que sa présence au sein des Diables était pointée par de nombreux commentateurs français, tout le monde attendait l’image qui allait faire parler. Allait-il chanter la Marseillaise sur le banc belge ? Non, d’après les images diffusées après l’hymne français. Il s’est contenté d’applaudir à la fin, comme tout le staff belge.

Par contre, l’ancien attaquant d’Arsenal et de Barcelone avait été salué tout le staff français et son ex-coéquipier Didier Deschamps sur le banc avant les hymnes.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Les Zèbres finissent en tête de leur groupe avec 22 points sur 30.

    Par Benjamin Helson

    Charleroi

    Charleroi a idéaliement préparé son match contre Courtrai

  • Sébastien Pocognoli face à Ndongala, l’ancien Rouche de Genk.

    Par Didier Schyns

    Standard

    Sébastien Pocognoli: «Cette 3e place change pas mal de choses»

  • SOCCER JPL PO1 D10 KAA GENT VS RSC ANDERLECHT

    Par Guillaume Raedts

    Anderlecht

    Playoffs 1: il n’y aura pas eu de miracle pour Anderlecht

 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ©Belga

    Les coulisses du retour de Vincent Kompany à Anderlecht

  2. Oulare et les Rouches n’ont eu que peu d’occasions à Genk dimanche.

    Le Standard en Europe sans passer par la case «barrage»

  3. La Belge Sylvia Huang se produira ce lundi.

    Dernière ligne droite pour les finalistes du Reine Elisabeth

Chroniques
  • Mawda, la dignité humaine

    Voilà un an que la petite Mawda a été tuée par un policier, lors d’une course-poursuite absurde qui s’inscrivait dans la chasse aux migrants lancée et voulue par Theo Francken et Jan Jambon, encouragée et autorisée par Charles Michel – l’opération « Medusa » dont le but était clairement de « faire du chiffre » en interpellant un maximum de migrants tout en prétendant lutter contre « la traite des êtres humains ». Tout, dans cette affaire et dans la gestion politique de ce dossier, est indigne, côté gouvernement. Heureusement, des citoyens et des citoyennes ont pu, un tant soit peu, sinon sauver l’honneur de notre pays, du moins rendre un peu de dignité aux victimes.

    Hasard de calendrier ? Sans doute pas tout à fait ; ce samedi 18 mai, Hart boven Hard et Tam-Tam organisent...

    Lire la suite