Accueil Sports Coupe du monde Les Diables rouges

«Une belle demi-finale, et un magnifique Mondial»: la presse internationale salue les Diables

Les Diables auront marqué cette Coupe du monde. La presse internationale reconnaît une prestation presque parfaite jusqu’au bout.

Journaliste au service Web Temps de lecture: 4 min

Les Diables rouges ont peut-être perdu face à la France ce mardi soir en demi-finale mais leur prestation générale pendant cette Coupe du monde est saluée par la presse internationale, les journaux français en tête.

Le Monde relève la prestation « brillante » d’Eden Hazard, surtout en première période, qui a « causé d’immenses maux de tête à la défense française ». « Pour les Belges, aujourd’hui, ce n’est pas « Formidable ». Mais les protégés de Roberto Martinez ont livré une belle partie, et un magnifique Mondial », conclut le quotidien français.

L’Équipe aussi reconnaît que les Diables ont donné du fil à retordre aux Bleus. Une victoire « acquise de haute lutte », selon le journal, même si « la défense française a eu le dernier mot ». Si Hazard était « intenable », Lukaku a, lui, déçu. « Enfermé dans la tenaille, il a été inexistant », estime le journal sportif.

À lire aussi Diables rouges: un petit but qui change un destin

« Meilleure attaque du tournoi, la Belgique n’a pas trouvé la clé pour forcer le verrou français », écrit Le Figaro, qui salue « une belle équipe de Belgique » et un Hazard « éblouissant », « qui a souvent mis l’arrière-garde bleue au supplice ».

Libération souligne que « le score minimal face aux Belges dit l’âpreté du combat » et rappelle que les Bleus ont fait face à « un adversaire qui les vaut sur l’addition des talents individuels ». « La sûreté technique est belge, sans même parler des moments où leur star, Eden Hazard, a eu le ballon », ajoute encore le journal français, qui applaudit également « l’extraordinaire parade de la jambe droite de Thibaut Courtois » à la 39e.

« Un jeu si bon, avec des joueurs si bons », résume le Washington Post, qui estime que ce match avait tout d’une finale. « Il y a le fringant Mr. De Bruyne, charmant et qui représentait pourtant une menace latente. Il y a Mr. Pogba, comploteur, toujours de mèche avec son ami Mbappé. Il y a Mr. Hazard, qui se démène diaboliquement au centre. Il y a Lukaku, toujours étrangement calme. On pourrait tous les citer. Ils sont tous tellement… capables », écrit le journal. C’est tout le contraire, pour El Pais, qui juge que le match était « sobre ».

« C’était la grande opportunité de la Belgique », titre The Guardian, « le moment d’écrire l’histoire ». Mais les Diables ont été « étouffés » et le journal britannique reproche à Martinez de «  ne pas avoir trouvé de solutions ». Le Guardian se montre même plus pessimiste : « La Belgique se dira que le temps ne viendra peut-être jamais pour cette génération dorée ».

À lire aussi Jean-Michel Larqué: «Les meilleurs footballeurs étaient dans le camp des vaincus»

Pour The Independent, on se souviendra de cette soirée comme un match qui fut « presque assez bon » pour « la génération dorée » belge. Le quotidien britannique salue la prestation de Courtois, « qui a réalisé un sans-faute ce soir, et pour qui la défaite est injuste ».

Les médias britanniques semblent unanimes sur un point : la France a amélioré sa prestation par rapport aux matchs précédents et la Belgique a perdu quelque peu de sa structure et de sa discipline, Mousa Dembélé représentant « un poids certain » pour les Diables. Ce match s’est avant tout avéré être un « match des gardiens ».

À lire aussi Courtois homme du match, Dembélé catastrophique: le bulletin des Diables

« La Belgique a été dangereuse », écrit The Telegraph, mais note qu’un « sentiment clair de frustration est apparu au sein de l’équipe belge, faisant apparaître des lacunes ». Néanmoins, le quotidien britannique salue la prestation de Kevin De Bruyne et d’Eden Hazard, qui ont tiré « les ficelles créatives » du côté belge. Non sans humour, The Telegraph rappelle le manque de sportivité du joueur français Kylian Mbappé, indiquant que « Vertonghen pourrait se satisfaire d’une défaite si cela signifie qu’il peut envoyer Mbappé contre les gradins ».

Die Welt estime que la France était « l’équipe la plus équilibrée, l’équipe la plus mature ». La victoire devait donc lui revenir mais le quotidien allemand regrette néanmoins le comportement de Mbappé. « Il a piétiné le fair-play, jetant une ombre sur sa grande performance, ce qui devrait lui coûter un peu de l’amour des fans du football ».

Le récapitulatif vidéo du parcours des Belges à ce Mondial  :

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

19 Commentaires

  • Posté par Voet Ch., mercredi 11 juillet 2018, 10:11

    certains oublient la dépense d'effort contre la Brésil et cela c'est payé cash ! la montée très tardive de batswani est peut-être une des causes car Loucaku était cuit dès l'entame du match, la France a appliqué le même tactique que les belges contre le Brésil, étouffer les attaquants et cela a aussi fonctionné dommage que l'entraineur n'a pas vu venir le coup !

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb