Accueil Société Régions Bruxelles

Pas de bain de sang social suite à la réforme des ACS

La réforme est portée par Didier Gosuin (Défi), ministre bruxellois de l’Emploi et de la Formation. Le système des agents contractuels subventionnés sera allégé dans le secteur non-marchand.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Il faut toujours garder espoir. La réforme des ACS, longtemps annoncée, jamais formalisée, devrait finalement être votée ce jeudi par le gouvernement bruxellois. Cela fait des années que les ministres de l’Emploi successifs se cassaient les dents sur le sujet, Didier Gosuin (Défi) a pris son temps mais il a un plan. Ça n’a pas été simple et il reste encore des obstacles avant de crier victoire.

1 Les ACS, c’est quoi ? L’acronyme cache les agents contractuels subventionnés. Ils sont environ 10.000 à Bruxelles. On trouve des ACS dans deux secteurs : les pouvoirs locaux (communes, CPAS, zones de police) et le non-marchand (ASBL). Concrètement, le dispositif permet à un employeur de toucher une prime et de bénéficier d’une exonération de cotisations patronales quand il engage un chômeur dans le cadre de conditions bien précises.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs